Après mon cursus, mon avis sur le choix d’une école d’ostéopathie

choix d’une école d'ostéopathie
Ayant été reconnue en 2002 et réglementée en 2007 par l’état français, l’ostéopathie est une pratique légale soumise à un cadre juridique. Le nombre des étudiants qui choisissent de rejoindre une école d’ostéopathie augmente chaque année. Ce qu’il faut comprendre, c’est que j’ai la chance de faire partie des élèves d’une école d’ostéopathie qui a eu son agrément par le ministère de la Santé. En effet, courant 2015, le ministère de la Santé a rejeté l’agrément pour 14 écoles sur les 37 dossiers déposés. Coup dur pour ces écoles qui n’ont plus le droit d’enseigner cette discipline suite à la réforme portant sur la formation en ostéopathie.

Choisir son école d’ostéopathie

Du coup bien sûr, mon premier conseil est de choisir une école agréée par le ministère. Toutes les écoles d’ostéopathie sont des écoles privées et les prix s’élèvent environ à 8 000 euros par an. Le volume horaire de la formation est déterminé en fonction de la situation de l’étudiant : si c’est un nouveau bachelier ou s’il a déjà suivi une formation dans le domaine de santé. Par exemple, le cursus d’ostéopathe peut être suivi à temps partiel par des kiné ou des médecins qui souhaitent se reconvertir ou obtenir une compétence supplémentaire. La formation dans une ecole osteopathie a normalement une durée de cinq ans répartis en deux cycles, elle se décompose en unités d’enseignement qui touchent plusieurs domaines : sciences fondamentales et humaines, méthodes et outils de travail, etc.

Ensuite, la partie de l’enseignement pratique clinique est vraiment importante, déjà pour avoir confiance en soi et aussi pour appréhender concrètement le travail d’ostéopathe. La réforme va d’ailleurs dans ce sens et avec mon école ils avaient déjà pris une longueur d’avance avec une forte partie pratique dans leur enseignement. Pareil pour les consultations, avec la réforme, tous les futurs ostéopathes doivent avoir effectué au moins 150 consultations ostéopathiques complètes et validées par un ostéopathe professionnel tuteur, ce que j’ai passé avec brio. C’est ainsi, que le cadre juridique qui organise l’exercice de l’ostéopathie en France précise les modalités et la durée de la formation en école d’ostéopathie ainsi que les conditions d’obtention du diplôme et du titre professionnel d’ostéopathe. Si tout se passe bien, on est récompensé à la fin de la formation et on obtient le clinicat d’ostéopathie. Après, il faut passer son mémoire de recherche pour obtenir le graal : son diplôme d’ostéopathe.

Trouver du travail après son diplôme d’ostéopathe.

Une fois que j’ai soutenu mon mémoire dans mon école d’ostéopathie, tout s’est bien passé par la suite. J’ai pu effectuer des stages et ensuite intégrer un cabinet avec un ostéopathe que je connaissais de mon réseau personnel. Car effectivement lancer son propre cabinet d’ostéopathe demande un certain financement qu’on met du temps à avoir et il faut déjà avoir un clientèle pour ne pas faire d’erreur.

Top
  • comparatif aspirateur
  • taux livret a
  • Piscine
  • Guillotine
  • Ceinture
  • Climatiseur