You are here

Rachat de crédits, les pièges à éviter

Rachat de crédits, les pièges à éviter

Pour les emprunteurs endettés, le rachat de crédits se présente souvent comme la solution adéquate. Sans aucun doute, cette opération peut les aider à mieux faire face à leur situation et à améliorer leur qualité de vie. Cependant, elle cache parfois certains pièges. Ainsi, si vous décidez de faire un rachat de crédits, il faut avancer avec prudence. Suivez le guide.

S’informer quant au coût final du prêt

Se contenter de savoir que la mensualité va diminuer, c’est une erreur. Il faut essayer de bien connaître les conditions du nouveau prêt. Quels sont les frais et indemnités à payer ? Quelle est la durée de remboursement ? Qu’est-ce qui se passe en cas de prise d’hypothèque ? Il est indispensable de répondre à ces questions. Ce sont en effet les éléments qui pourraient augmenter le coût du prêt final. Il est donc important de bien sélectionner les crédits à fusionner. Les prêts à intégrer dans le rachat de crédits sont ainsi à choisir avec attention. Tant que c’est possible, il vaut mieux éviter d’y inclure un prêt immobilier. Sinon, vous risquez de perdre tous les avantages fiscaux liés à l’offre comme le crédit d’impôt. Notons toutefois que cette règle ne s’applique pas sur certaines opérations de regroupement de prêts. Enfin, lorsque vous avez bénéficié d’une déduction fiscale suite à un investissement locatif, vous devez indiquer clairement le motif du rachat de crédit afin de pouvoir maintenir vos avantages.

Comprendre les conséquences du non-paiement

Il ne faut pas oublier qu’un rachat de crédits est toujours un prêt. Ainsi, un emprunteur est tenu de payer ses mensualités à temps. Dans le cas contraire, il risque d’avoir de gros problèmes surtout s’il a proposé l’un de ses biens immobiliers comme garantie hypothécaire. Le prêteur peut en effet ordonner la saisie et la cession du logement en cas de non paiement. Ainsi, si vous pensez que vous ne pouvez honorer vos obligations, il vaut mieux saisir la commission de surendettement au lieu de procéder au regroupement de vos prêts. De même, si l’un de vos proches accepte de se porter caution afin que vous puissiez obtenir la restructuration de vos crédits, celui-ci devra payer à votre place si vous ne le pouvez pas (Consultez ce site pour en savoir plus).

Top
  • comparatif aspirateur
  • taux livret a
  • Piscine
  • Guillotine
  • Ceinture
  • Climatiseur